La Nuit des Musées 2018 – Les fausses-vraies histoires

La Nuit des Musées 2018 – Lost in translation

Nuit des Musées 2018 / MAH-UOG Eiko (1), Murielle (1), Persida (1)

Le projet :

Devenu visible lors de l’édition 2018 de la Nuit des musées à Genève,  un fil de deux ans de rencontres et d’échanges entre les médiateurs des Musées d’art et d’histoire et les étudiants de l’Université Ouvrière de Genève (le cours de français avancé pour des étrangers qui étudient la langue française pour mieux s’intégrer dans la vie à Genève) s’est transformé en un voyage plein de surprises.

Le résultat s’est retrouvé dans la productions d’activités variées – créatives, participatives, narrative, en lien avec les oeuvres du Musée, lors de l’événement de la Nuit des musées.

Un projet mené par les équipes de médiation du MAH – Isabelle Burkhalter, Alix Fiasson, David Matthey, Murielle Brunschwig, Loyse Graf et les élèves de l’UOG.

L’activité et la création :

« Comment un tableau peut parler dans toutes les langues »

L’activité se déroule devant le tableau d’Alexandre Calame l’Orage à la Handeck : 

Murielle Brunschwig, Pérsida Cabana et Eiko Makita, trois personnes de trois cultures différentes nous emmènent dans une traversée de vent orageux et de pluie, dans un paysage alpin, à travers des récits en japonais, français et espagnole.

Une dramatisation pleine de sensations, exprimées dans ces langues diverses, peut-être inconnues du public !

Un extrait des narratrices qui racontent l’histoire de ce tableau à leurs façons :

La beauté et spécificité de ce projet est qu’il est basé sur une co-organisation à chaque étape tant pour les parties administratives et logistiques que créatives.

Les médiatrices du musée et un groupe d’étudiant-e-s de l’UOG ont travaillé plus de 8 mois sur le projet.